• La vieille dame, la fillette et la chèvre

    Derrière la rocheLa vieille dame, la fillette et la chèvre
    S’approche
    La fillette à la chèvre.
    Guillerettes, les lèvres
    De l’enfance
    Chantent l’insouciance,
    Celles de l’animal
    Prennent le chenal
    Des fleurs des champs.
    Toutes deux avancent
    Vers la femme en partance…

    À quai,  en rade sur l’eau,
    Repose son bateau.
    Combien de printemps
    Déjà ?
    Ni voile ni rame
    Pour cette âme
    Mouillée de larmes,
    Cette femme
    Perdue des ans,
    Accrochée au ponton
    Des saisons…
    Sur le fil de l’ennui
    Défilent les rêves
    D’une vie qui s’achève. 

    Puis c’est l’abordage !
    Les yeux hagards
    Accostent le phare…
    Lueur d’espoir
    Pour les vieilles mains
    Aux doigts noués.
    …Oracles
    Ennoblis !
    … Miracle !
    Abjurant le mal,
    Les phalanges engourdies
    Infidèles au tricotage,
    Sur le pelage
    De l’animal,
    Enfin se délient.
    Exquises caresses !
    Tendresse ! 

    Ce poème est-il d’un autre temps ?
    Vieillesse d’hier ou d’aujourd’hui où donc s’étiole ton regard… ?



    © Fév. 2016 - Danielle REHN - Tous droits réservés
    Reproduction interdite selon le Code de la Proprièté Intellectuelle.
    © Photo : Nizha2


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :