• Le brame du cerf

    Cèpes, girolles

    Trompettes des morts,

    Rosés des près...

    Riche,

    Est la terre d'automne.

    Exquises feuilles folles

    Pourpres et or

    Diaprant joliment le décor

     

              Passant le pré,

              Elfes et trolls

              Saluent l'honorable roi

              Aux augustes bois,

              Il rée,

              Court, affole

              Les biches conquises,

              Soumises.

     

                        De la rosée au crépuscule

                        Quiétude et silence

                        Capitulent.

                        Dérive, alentour !

                        L'amour,

                        Aux cris de guerre,

                        Déchire l'univers.

                       C'est le brame du cerf.

     

                                  L'appel adultère

                                  Du mâle princier...

                                  Près de son père,

                                  La fillette au panier

                                  Frissonne de peur.

                                  Elle pleure,

                                  Se désole...

                                 Ses girolles tapissent le sol.

     

     


  • Commentaires

    1
    alree
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 09:17
    Bravo super petit poème de saison , qui tombe a plc pour un cerftain annivercerf !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :