• Aurore contemplative

     

    Qui braie

    Le long des haies,

    Mordille les œillets,

    Les graines et les haies,

    Piétine les broussailles ?

     

    Qui joue la demoiselle,

    Aux ailes bleu du ciel ?

    Vol intemporel,

    Image d'aquarelle

    Dans un champ de rocaille.

     

    Qui, en sabot

    Porte tricot,

    Joli calicot,

    Fleur coquelicot,

    Et chapeau de paille ?

     

    Qui,

    De bon matin,

    Trottine

    Sur le chemin ?

     

    Au crépuscule,

    Taquine

    Les campanules ?

     

    Au point du jour,

    Clopine

    Dans la cour ?

     

    Adonie ? L'ânesse grise, au pré broutant.

    Adélia ? Fluette libellule, déesse de l'étang.

    Adeline ? Douce princesse, que j'aime tant.

     

    Voici l'aurore contemplative.

     

    © Mars 2017 - Danielle REHN - Tous droits réservés

    Reproduction interdite selon le code de la Propriété intellectuelle

     

     

     


    votre commentaire
  • Trois histoires courtes

    Édition : février 2017 -    Prix : 11€

     

    Toute fugue n’est pas anodine. Lorsqu’elle attise la rumeur, qu’elle est source d’angoisse, de rêves, de chimères, d’aventures, de drames…. Que cache-t-elle ? Regards d’enfants, d’adolescents, en souffrance, percutant le monde des adultes avec l’envie de s’en libérer et de s’évader. Suspens et intrigues autour de trois histoires courtes différentes : Une adolescente rêveuse, sensible…  Un enfant sans repère… Deux sœurs orphelines… Dans son ouvrage, l’auteure emmène le lecteur à la rencontre de personnages aussi touchants que désespérés.

     

     

     


    1 commentaire
  • Bonjour à tous,

    J'ai grand plaisir à vous informer de la parution de mon nouvel ouvrage "FUGUES" que je présenterai le dimanche 2 avril à la clé des champs à Moncey de 8 heures à midi et le dimanche 9 avril à partir de 10 heures au salon "Le verre et la prose" qui se tiendra à Dannemarie sur crête à la salle polyvalente.

    cordialement

    Danielle


    votre commentaire
  • UNE BONNE ANNÉE 2017 AVEC DANS LE CŒUR LE SOUCI DE  LUI PLAIRE, TOUJOURS....

    La tradition se mêle au plaisir de vous présenter pour 2017 des souhaits sincères, les meilleurs que chacune et chacun de vous espère...

    Que la santé vous accompagne tout au long de l'année et que le bonheur, si petit qu'il soit, reste la réalité des jours qui passent.

    Amitiés

    Danielle

     Poème de  Maurice Carême

    Oui, oui, mon petit chat,
    Reste bien dans mes bras.
    Dehors, il fait si froid
    Que personne ne passe
    Et que les blocs de glace
    Remplacent les pavés.
    Je te raconterai
    Cendrillon, Barbe-Bleue,
    La Belle au bois, les Fées.
    La vieille année est morte ;
    Les serpentins l’emportent.
    Mon chat, écoute-moi :
    Reste bien dans mes bras.
    Dehors, il fait si froid !


     

     

     

     


    2 commentaires
  • Cèpes, girolles

    Trompettes des morts,

    Rosés des près...

    Riche,

    Est la terre d'automne.

    Exquises feuilles folles

    Pourpres et or

    Diaprant joliment le décor

     

              Passant le pré,

              Elfes et trolls

              Saluent l'honorable roi

              Aux augustes bois,

              Il rée,

              Court, affole

              Les biches conquises,

              Soumises.

     

                        De la rosée au crépuscule

                        Quiétude et silence

                        Capitulent.

                        Dérive, alentour !

                        L'amour,

                        Aux cris de guerre,

                        Déchire l'univers.

                       C'est le brame du cerf.

     

                                  L'appel adultère

                                  Du mâle princier...

                                  Près de son père,

                                  La fillette au panier

                                  Frissonne de peur.

                                  Elle pleure,

                                  Se désole...

                                 Ses girolles tapissent le sol.

     

     


    1 commentaire